L' Ami6

La Citroen Ami6
La Citroen Ami6

La première Ami 6 vient au monde en avril 1961 afin de combler le vide entre la 2CV et la DS 19. Elle apparait plutôt comme une super 2CV. Son châssis provient d’ailleurs directement de la 2CV, dont elle reprend la suspension et le moteur bicylindre à plat refroidi par air , mais poussé à 602 cm3, pour 3 CV fiscaux.

L’originalité de l’Ami 6, s’exprime dans son dessin signé Flaminio Bertoni, à la lunette arrière inversée et au faciès tourmenté grimaçant !

Mais son aspect ne va pas handicaper son succès confirmé en septembre 1964 par l’arrivée d’un petit break (320 kg de charge utile) si apprécié qu’il supplantera bientôt la berline.

Pour l’Ami 6, la marque aux chevrons inaugure une toute nouvelle usine en Bretagne à Rennes-la-Janais, c’est la première grande décentralisation du constructeur depuis Paris.

L’évolution de l’Ami 6 est faite de détails : en 1968 berlines et breaks reçoivent de nouveaux feux arrière et, en plus des options Tourisme ou Confort, le break bénéficie d’une finition Club caractérisée par des baguettes chromées, quatre phares ronds, une sellerie soignée, accoudoirs de portes et poignées de DS. En mai 1968, la famille se complète d’une variante Service à deux portes, sur la base du break à caisse latéralement tôlée ou entièrement vitrée. La berline Ami 6 achève sa carrière en mars 1969, tandis que le break dessiné par  le successeur de Bertoni, Robert OPRON, est proposé jusqu’en 1971 .

Il y aura eu un million d’Ami 6 construites tous modèles confondus sur dix années de production.

Be Sociable, Share!

Leave a Reply

 

 

 

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>