La DS

La DS est la bombe du salon de l’auto de 1955 :

Avec sa ligne absolument originale due à Flaminio BERTONI, la DS est une automobile définitivement à part : même Le style du tableau de bord est audacieux.

En 1957, elle obtient le prix d’art industriel de la Triennale de Milan.

En novembre 1999,

la DS fut gratifiée meilleur objet mondial du Design du XXème siècle.

On peut également citer de nombreuses nouveautés techniques : Suspension hydropneumatique, direction, embrayage, commande des vitesses, embrayage, freins à disque assistés par une centrale hydraulique, très grand empattement (3,125m) …

Aucun élément de carrosserie n’est porteur, tout est boulonné. Le capot est en aluminium pour gagner du poids.

Elle a 20 ans d’avance sur ses concurrentes en termes de confort, tenue de route et sécurité active. La DS est tellement bien équilibrée qu’elle peut rouler sur 3 roues! : raffinement peu connu, le pivot de direction dans l’axe de symétrie des pneus avant. Cette épure est tellement parfaite que la DS peut éclater un pneu sans induire de réaction dans la direction, ou encore rouler avec une biellette de direction cassée. Les freins à disque, universels aujourd’hui sont en sortie de boîte de vitesse, et limitent le poids non suspendu. Les freins arrière à tambours sont commandés par la pression des sphères arrière, ce qui constitue une sorte d’anti-blocage naturel.

Fabriquée de 1955 à 1975, plus d’un millions de DS furent construites à l’usine parisienne du Quai de Javel.

Be Sociable, Share!

1 comment to La DS

Leave a Reply

 

 

 

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>